Pourquoi notre IRM est l’étalon-or!

why-mri-are-the-gold-standard.jpg

Une imagerie par résonance magnétique (IRM) est une procédure courante utilisée par les hôpitaux du monde entier. L’IRM utilise un champ magnétique puissant et des ondes radio pour créer des images détaillées des organes et des tissus du corps.
Le développement de l’IRM a révolutionné le monde médical. Depuis sa découverte, les médecins et les chercheurs ont affiné les techniques afin d’utiliser les IRM non seulement pour aider dans les procédures médicales, mais aussi pour la recherche.

Qu’est-ce qu’une IRM

Une IRM utilise un grand aimant, des ondes radio et un ordinateur pour créer une image en coupe détaillée des organes et des structures internes du patient.
Le scanner lui-même ressemble généralement à un grand tube avec une table au milieu, permettant au patient de glisser dans le tunnel.
Une IRM diffère des tomodensitogrammes et des rayons X car elle n’utilise pas de rayonnement ionisant qui peut être potentiellement dangereux pour un patient.

Histoire de l’IRM

Le premier scanner IRM du corps entier a été créé par le professeur Raymond Damadian en 1977 et a pris près de 5 heures pour produire le tout premier scanner du corps entier d’un humain. Le Dr Ramadan a surnommé le premier scanner IRM «Indomptable» et il est actuellement hébergé au Smithsonian Institute.2
L’idée de l’IRM a été initialement conçue par Damadian en 1971 après avoir reconnu que, sous résonance magnétique nucléaire, certaines tumeurs de souris afficheraient des temps de relaxation élevés par rapport aux tissus normaux in vitro.

Comment fonctionne l’IRM?

Un scanner IRM contient deux aimants puissants, qui représentent la partie la plus critique de l’équipement.
Le corps humain est en grande partie constitué de molécules d’eau, qui sont composées d’atomes d’hydrogène et d’oxygène. Au centre de chaque atome se trouve une particule encore plus petite appelée proton, qui sert d’aimant et est sensible à tout champ magnétique.
Normalement, les molécules d’eau de notre corps sont disposées au hasard, mais en entrant dans un scanner IRM, le premier aimant amène les molécules d’eau du corps à s’aligner dans une direction, soit vers le nord, soit vers le sud.
Le deuxième champ magnétique est ensuite activé et désactivé dans une série d’impulsions rapides, amenant chaque atome d’hydrogène à modifier son alignement, puis à revenir rapidement à son état détendu d’origine lorsqu’il est éteint. Le champ magnétique est créé en faisant passer de l’électricité à travers des bobines de gradient, ce qui fait également vibrer les bobines, entraînant un bruit de cognement à l’intérieur du scanner.
Bien que le patient ne puisse pas ressentir ces changements, le scanner peut les détecter et, en conjonction avec un ordinateur, peut créer une image en coupe détaillée que le radiologue pourra interpréter.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Logo Light

Nous sommes entièrement accrédités par Agrément Canada. CQA

Notre Location

Suivez-nous sur:

Copyright by IRM Sud Ouest